Archives du site

Le topponcino

Il faut manipuler et bouger l’enfant avec soin, ne pas le baisser soudainement pour le plonger dans son bain, ne pas l’habiller rapidement ni brutalement – brutalement dans le sens que toute manipulation d’un enfant nouveau-né est brutale tant il est délicat, aussi bien sur le plan psychique que sur le plan physique. Le mieux de tout serait que le nouveau-né […] soit porté sur un matelas moelleux.

Ce matelas moelleux dont parle Maria Montessori dans Education pour un monde nouveau s’appelle topponcino. C’est un matelas très souple, en coton, de forme ovale, dont on peut changer la housse. L’idéal serait d’avoir 2 topponcinos et 4 housses. On l’utilise pour porter le nouveau-né quand on le déplace d’un endroit à un autre et on le laisse dessus pour dormir. Cela représente une sécurité pour le bébé car il reste en permanence au contact du topponcino qui garde l’odeur et la chaleur. Pour la maman, cela facilite le fait de le poser une fois que bébé s’est endormi dans ses bras. Je trouve également que c’est très pratique lorsque bébé dort dans notre lit car cela permet de le déplacer tout en douceur en faisant simplement glisser le topponcino. Pour mon fils, j’ai instinctivement utilisé une peau de mouton mais je trouve que le topponcino est plus pratique et permet à bébé d’être mieux lové quand on le porte.

Et voici Agathe sur son topponcino quand elle avait quelques jours :

Le topponcino - Montessori 0-3 ans

J’ai acheté ce topponcino sur le site américain michaelolaf.com ainsi qu’une housse (j’ai cherché sur des sites français ou européens mais je n’ai rien trouvé).
Voici le matelas :
Topponcino - le matelas
La housse recto :
Topponcine - la housse recto

Et la housse verso :
Le topponcino - la housse verso

Pour tracer la forme du topponcino sur du papier à patron, je vous propose le programme de construction suivant :Patron pour topponcino

  • tracez un rectangle ABCD tel que AB = 30 cm et BC = 37 cm
  • soit M le milieu de AD ; placez la pointe d’un compas sur M et tracez l’arc de cercle passant par AD
  • idem avec le côté BC

 

 

 

Sinon, vous pouvez télécharger le patron pour topponcino, l’imprimer sur 6 pages A4 que vous positionnerez comme ci-dessous :
Patron pour topponcino

J’ai demandé à ma maman de me faire 1 topponcino ainsi que 2 housses supplémentaires. Pour le topponcino, elle a utilisé du molleton de coton bio qu’elle a doublé de tissu en coton. Pour les housses, elle a utilisé du tissu en coton. j’ai trouvé le molleton et le tissu de coton bio sur biotissus.com. Voici quelques photos :

Molleton de coton bio découpé selon la forme du topponcino.

Molleton de coton bio découpé selon la forme du topponcino.

Tissu en coton pour doubler le molleton.

Tissu en coton pour doubler le molleton.

Faire des points par ci par là pour maintenir le molleton en place.

Points par ci par là pour maintenir le molleton en place.

 

Tissu en coton pour le recto de la housse.

Tissu en coton pour le recto de la housse.

Tissu en coton pour le verso de la housse.

Tissu en coton pour le verso de la housse.

Assemblage des morceaux de tissu pour la housse.

Assemblage des morceaux de tissu pour la housse.

Bonne confection ! N’hésitez pas à m’envoyer les photos de vos réalisations avec bébé si cela ne vous dérange pas que je les publie.

 

 

 




Mobile de Munari

Le mobile de Munari est le premier que l’on propose aux bébés dès la naissance jusqu’à six semaines.

Les dimensions des différents éléments qui le composent sont fonction du diamètre de la sphère. J’ai réalisé le mien avec une sphère de 6 cm de diamètre.

Matériel

  • une sphère de 6 cm de diamètre
  • tourillon lisse en bois de hêtre de 6 mm de diamètre : 36 cm + 30 cm + 18 cm
  • formes géométriques noires et blanches (à télécharger ici)
  • fil de nylon

Fabrication

Peindre le tourillon de 36 cm en blanc, celui de 30 cm en noir et celui de 18 cm en noir et blanc. Pour cette dernière baguette, j’ai d’abord enroulé autour de celle-ci une bande de 6 mm de large découpée dans du scotch de protection. J’ai passé la peinture blanche, puis j’ai enlevé le scotch et peint délicatement le reste de la baguette en noir.

Imprimer les formes géométriques noires et blanches.

Les découper et les coller dos à dos deux par deux.

Les plastifier et les découper à nouveau en laissant 2 mm de plastique tout le tour.

Il ne reste plus qu’à assembler tous ces éléments avec le fil de nylon.

Voici les instructions de montage pour ce mobile dont la sphère mesure 6 cm de diamètre (les flèches rouges représentent les points d’équilibre que vous devrez trouver car ils diffèrent en fonction des matériaux utilisés) :

Pour accrocher le fil de nylon aux éléments plastifiés, j’ai découpé les 2 mm de plastique à l’endroit où je voulais accrocher le fil. J’ai ainsi pu séparer le recto et le verso de chaque élément puis, emprisonné le fil de nylon entre les deux avec un peu de colle. Cela m’a évité de perforer les éléments.

Et voici Agathe, 3 semaines. Alors Agathe, il te plaît ce mobile ?




Mobile des danseurs

Le mobile des danseurs éveille bébé de la naissance à 12 semaines. On l’utilise parallèlement aux mobiles de Munari, des octaèdres et de Gobbi (articles bientôt en ligne).

Matériel

  • papier calque A4
  • modèle des danseurs à décalquer (à télécharger ici)
  • carton holographique
  • tourillon de 5 ou 6 mm de diamètre (30 cm + 15 cm + 15 cm)
  • fil de nylon transparent
  • crayon à papier, ciseaux ou cutter de précision, colle

Le carton holographique est un carton brillant aux effets optiques spectaculaires ! J’ai acheté le mien sur 10doigts.fr par lot de 5 feuilles toutes différentes.

Carton holographique

Fabrication

  • Après avoir tracé les danseurs sur le papier calque, j’ai transféré chaque danseur au verso d’une feuille holographique différente (le papier holographique est blanc au verso), deux fois, de façon symétrique (l’idée étant ensuite de coller les éléments face blanche contre face blanche, en emprisonnant le fil de nylon à l’intérieur).

  • Ensuite, j’ai donc découpé les trois éléments recto/verso qui composent chaque danseur et les ai collés deux par deux en emprisonnant le fil de nylon à l’intérieur (pour cela, je me suis aidée du calque en positionnant dessus 3 éléments face blanche vers le haut, puis, j’ai collé le fil et enfin les 3 éléments symétriques). Je n’ai pas mesuré la longueur du fil de nylon mais j’ai pris environ deux fois et demi la hauteur d’un danseur.

Oh ! Les jolis petits danseurs !

  • Enfin, j’ai attaché les danseurs à chaque extrémité des tourillons de 15 cm et accroché les tourillons de 15 cm par leur point d’équilibre (à peu près au centre) à chaque extrémité du tourillon de 30 cm. Pour être sûre que les fils de nylon ne se baladent pas sur les tourillons, je les ai attachés au niveau des entailles que j’ai faites au préalable avec un cutter.

Je vous laisse admirer le spectacle !

[jwplayer config=”Appareil photo gros” mediaid=”715″]




Aller à la barre d’outils